La famille de magiciens, les Yogan’s, dans le journal des Flandres

16 novembre 2016
Posted in Non classé
16 novembre 2016 Thomas

Les Yogan’s font un petit tour à Wormhout

A l’occasion de la venue de Yogane dans le Nord (lire l’actualité), le journal Les Flandres, a publié un article complet sur cette famille de magiciens.

Yogane et Yogano junior, qui ont longtemps accompagné leur père, grand spécialiste
de la lévitation, seront sur scène le 19 novembre, au profit des Clowns de l’espoir.

L a magie, chez les Moré ? Une affaire de famille.

Seul l’aîné de la fratrie, Dominique, y a échappé.

« Il est monté une fois sur scène à la patinoire de Grenoble », se souvient Thérèse, la maman, dite Tété ou, sur scène, la Duchesse !

« Il est magicien d’une autre façon… C’est un grand décorateur », sourit sa sœur, Yogane. Tout a commencé avec le patriarche, Yogano, génial concepteur de trucages. « Ses illusions ont voyagé partout. Tous les mois, via les réseaux sociaux, je reçois encore une demande par rapport à lui », raconte son fils, Yogano junior.

Sa spécialité ?

La lévitation : « Ça a eu des répercussions énormes, jusqu’au fin fond de l’Argentine. Il inventait et construisait lui-même son matériel. »

À l’époque, dans les années 1980, pas de démonstrations sur YouTube, pas de vidéos sur Internet, pas d’école. « On s’approvisionnait chez Mayette, fournisseur à Paris, c’était une référence », explique Yogano junior.

« Il y avait aussi le Nord magie club, à Lille. C’était tout une expédition pour y aller ! » Yogane se rappelle avoir servi « de cobaye de choc pour les essais de lévitation ».

« Et c’était parfois flippant ! »

La famille a beaucoup voyagé, de concours en congrès de magiciens, et obtenu des prix grâce aux inventions remarquables de Yogano.

Il leur arrive de reformer leur duo de temps en temps. Un duo gagnant : en 1990, ils avaient remporté la Baguette d’or à Monaco… grâce à une lé- vitation.

Yogane vit à Paris. Elle s’est longtemps partagée entre la publicité et la magie et puis elle a choisi. Son premier spectacle, « Ma Sorcière préférée », a été primé au Festival d’Avignon en 2013.

Avec elle, les tables volent, les poissons rouges apparaissent…

Elle a créé une seconde version, avec de la prédiction, de la lévitation, qu’elle pré- sentera en partie à Wormhout.

Après avoir travaillé 11 ans aux Folies de Paris, un cabaret lillois, Yogano junior passe désormais six mois de l’année à Ramatuelle, où il vit dans une tente… au camping !

Il propose des tours de close-up, décroche quelques contrats. Le reste du temps, il le passe à Wormhout et voyage, loin, sans jamais oublier d’emporter un jeu de cartes.

Les grandes illusions ? Ce n’est plus son truc.

« Je compare la magie à la musique. Il y a des auteurs, des compositeurs et des interprètes. J’appartiens à cette catégorie. J’adore prendre ce qui existe et mixer, pour aboutir à un bon cocktail. »

Publié par Virginie VARLET le mercredi 9 novembre 2016

, ,

Laisser un commentaire