Yogane dans la Revue de la Prestidigitation

22 octobre 2014
Posted in Actualités
22 octobre 2014 Thomas

Ma Sorcière Préférée dans la presse magique

Christian de Miégeville consacre un article au spectacle de magie pour enfants Ma Sorcière Préférée de Yogane.

De retour du dernier festival d’Avignon où le show a fait salle comble pendant un mois, le rédacteur nous livre ses impressions dans la Revue de la Prestidigitation n° 603.

C’est aussi l’occasion d’une interview de l’artiste.

Le spectacle :

Une sorcière -jolie- vient de recevoir son prix: une grenouille ou un crapaud d’or et doit aller avec son mari à une réception donnée en son honneur. Mais, ce mari pantouflard un peu bébête cherche désespérément une cravate à l’instar du Jean-Pierre de « Bewitched » et ne sait pas que sa femme donne des cours de magie dans une chambre secrète.

Ses élèves : les jeunes spectateurs.

Cette douce sorcière est très pédagogue et rien dans ce spectacle n’est laissé au hasard. Tout est habillement combiné, comme une potion :

  • L’éducation des enfants, et comme elle n’a pas le temps de tout expliquer, elle demande aux parents de se substituer à elle.
  • Le divertissement pur, avec beaucoup de tours classiques interprêtés à la sauce Yogane: apparition de poisson rouge,le foulard et l’oeuf, canne à disparition… et l’inévitable casserole à onguent.

La sorcière à raison, il faut apprendre les bases à ses jeunes apprentis !

Mais, elle reste la patronne et ne se laisse jamais dépasser.

Elle donne le pouvoir de la magie aux enfants qui utilisent leur index comme d’une baguette magique. Ce sont eux qui font danser une boule dans l’espace.

Parfois sur scène, ils l’aident à accomplir ses prouesses comme dans le voyage ombrelle, foulards, quêteuse.
….
Il est très agréable de voir évoluer Yogane sur le plateau, même si, ici, elle se trouve un peu à l’étroit au milieu de son décor sur la scène de cette salle de quatre-vingt dix places.

Complet dés le début du festival, on sent que cette sorcière communique beaucoup de plaisir à ses petits éléves et les parents s’amusent aussi.

Sans prétention autre que de divertir et d’appréhender qu’ensemble nous sommes plus forts, « Ma Sorcière Préférée » est le spectacle idéal pour les tout petits.

LE PARCOURS D’UNE MAGICIENNE

Yogane, digne fille de son inventeur de papa se produit à Avignon depuis deux saisons.

L’an passé son spectacle « Ma sorcière préférée » obtient le prix du public dans la catégorie « Conte, poésie, lecture ».

Une jolie reconnaissance pour une jolie magicienne qui ne garde pas ses deux pieds dans le même escarpin.

Lorsqu’on se produit en Avignon, il faut se contraindre à une discipline de vie exemplaire me confie Yogane.

« Je me lève entre neuf heure trente et dix heure. Après un solide petit-déjeuner, je m’habille en sorcière et me voilà sur l’esplanade devant le Palais des Papes, puis je me rends place de l’horloge ou je suis en concurrence avec tout les autres artistes !
Le magicien Orangé passe en début d’après-midi et tracte aussi beaucoup.
On se croise, on prend le temps de discuter de temps en temps et on continue chacun de notre côté.
Tout le monde a son spectacle à vendre !
Je descends dans les rues adjacentes et avenue de la République vers « Le Palace » ou je joue. Je tracte.
Vers midi, je me rapproche des restaurants ou je présente, Dark Light, l’ampoule de Marc-Antoine.
je transforme le doigt des enfants en baguette magique , c’est la bonne idée que j’ai eu car tout mon spectacle démarre de là.
Grâce à la formule « activum baguettum », le doigt des enfants est activé, je donne une ampoule au papa ou à la maman, les enfants tendent le doigt en direction de l’objet et grâce à la formule « lumos, lumos », l’ampoule s’allume !!! Magique !!!
Evidemment, jouant un spectacle enfant, je cherche à les « séduire » puisque je suis une sorcière gentille qui ne fait pas peur !

Je partage tout simplement mon sourire, ma douceur, ma disponibilité et ma joie de faire un métier que j’adore.
Mon personnage plaît beaucoup, vu les retours.
Créé de toute pièce en trois semaines en 2010 en remplacement d’un spectacle annulé d’un autre artiste, cette gentille sorcière plutôt agréable à regarder, maquillage et tenue tout en rose et noire, cape et collant rose , super chapeau, forcément, attire tous les regards.

Les parents sont heureux, ils prennent des photos avec leurs enfants et je laisse mes flyers. La parade est très importante.
Au début du festival, j’étais très entourée avec trois, puis quatre et même cinq sorcières. Toutes avec le tee-shirt de « Ma Sorcière Préférée », avec le chapeau noir et rose et moi en costume de scène.

A treize heures, je rentre à l’appartement me mettre au frais et déjeuner en famille. Je prépare ou répare mes accessoires et vers quinze heures, je m’allonge une petite demi-heure, récupérer des kilomètres accomplis le matin, puis toujours habillé en sorcière, je descends vers le théâtre en déambulant avec mes tracts.

Là, je mets en place le spectacle, et à dix-sept heures, en avant pour une heure de bonheur. C’est ma récompense ce spectacle.

J’oublie ma fatigue pour me concentrer sur mon personnage et m’amuser avec les enfants.
Les premiers jours,je retrouvais bien sûr des gens vus dans la journée, assis dans la salle, mais le bouche à oreilles à très bien fonctionné et depuis quinze jours le théâtre est complet dès onze heures du matin.

A la sortie, les enfants m’attendent pour une séance photo à laquelle je consens bien volontiers. Le matériel rangé, je remonte toujours en tractant au moins jusqu’à vingt-heure ou plus suivant mes rendez-vous. »

Yogane, le moral toujours au beau fixe, l’énergie au rendez-vous, sait ce qu’est présenter une illusion trois cent fois par jour. Elle l’a fait des années avec « Papa » Yogano dans tous les congrès du monde.

A Avignon, elle est comme un poisson dans l’eau. Elle sait que le retour sur investissement se fera dans l’année et telle l’araignée de son grenier de sorcière, elle tisse sa toile.

, , ,

Laisser un commentaire