Accueil > Actualités

Actualités

Spectacle « Ma sorcière Préférée » 4 mois à la Clarté à Boulogne

Mars – Avril – Mai – Juin 2010

Ma Sorcière Préférée“  au théâtre de la Clarté à Boulogne Billancourt spectacle pour enfants écrit et interprétée par Yogane.

Humour et illusion pour un vrai spectacle de magie théâtralisé et interactif.
Un grand moment de bonheur pour petits et grands à partir de 3 ans.
La jolie magicienne est attendue par son mari pour une grande soirée.
Il ne sait pas que c’est une sorcière qui donne des cours dans sa chambre secrète !
Magie blanche, sorcellerie, expériences avec la participation des petits sorciers !

Magicienne professionnelle, les tours sont bluffants et les parents sont tout autant étonnés : une aiguille qui transperce un ballon, un poisson rouge qui apparaît d’un breuvage magique ou encore un guéridon qui vole.

Ce n’est pas tous les jours !

Grande expérience très enrichissante, où la magie opère autant dans le regard des enfants
que sur scène ; que du bonheur !

Merci au théâtre de la Clarté pour cette collaboration .

 

Soirée Cabaret pour le Rotary Club

27 février  2010

Yogane , Yogano Junior et Solveil pour une superbe soirée à Wormhout .

Dîner et close-up(magie de proximité) aux tables, spectacle d’ 1 h 30 avec au programme Yogano Junior dans « humour et illusion », Solveil dans son joli numéro de colombes; moi même,  j’ai pu évoluer et léviter avec mon numéro solo .

Le numéro Elles duo fût  bien sûr présenté dans une seconde partie; le spectacle se clôturera par une grande illusion où les magiciennes, pour une fois rétrécissent  leur partenaire dans une boîte !

La magie au féminin était à l’honneur et le public aux anges .

Merci à vous tous pour votre confiance

 

22 ème festival international des magiciens au Casino de Forges-les-Eaux

Un festival que j’adore,  j’ai eu la chance d’y participer plusieurs fois, il est grandiose, aussi bien pour les artistes, que pour le public. Cette année  fût  exceptionnelle car « la magie au féminin » était à l’honneur, je fus engagée avec « Elles duo »  mais fût sollicitée également  pour  mon « solo »et mes  interventions en  « close -up » (magie de proximité), ce fût 15 jours de joie et de bonheur, je vous laisse avec Guilhem Julia, qui en a fait un super compte -rendu.

Bravo à toute l’équipe

 

XXIIe Festival International des Magiciens à Forges-les-Eaux

Compte rendu par Guilhem Julia.
     La 22ème édition du Festival International des Magiciens s’est tenue du 28 mars au 5 avril dernier.
Cette année, les organisateurs ont fait la part belle aux magiciennes ! Le public, chaque année au  rendez-vous ,a pu assister à 11 spectacles ! Voici un compte rendu, forcément subjectif,
de deux d’entre eux.

SPECTACLE DU SAMEDI 28 MARS AU GRAND CASINO DE FORGES-LES-EAUX

 Il est près de 20h30 lorsque le spectacle commence. Depuis l’année dernière, les organisateurs ont la bonne idée de faire précéder l’animation close up aux tables par un premier numéro sur scène, en guise d’apéritif. Et quel apéritif ! Les magiciennes Yogane et Solveil nous présentent leur dernière création : « Elles Duo », ou comment mêler en 18mn magie et danse avec une alchimie étonnante. Leur prestation est empreinte de sensualité et d’un rythme soutenu, imposé par des chorégraphies de tango réglées au millimètre. La salle marche à fond. Et ce n’est que le début de la soirée…

Le close-up se déroule pendant toute la durée du repas. Les spectateurs assistent aux prouesses de Sylvie la Fée, Spontus, Yogane, Valeriy Bastrakov, Hugues et Dorothée Protat, François Normag, Malin Nilson, Luce, Julian, Juliana Chen, Ilva Scali, Miredieu, Hayashi.

Vers 23h, tous les regards se dirigent vers la pièce de résistance de ce repas : le spectacle sur scène présenté par un François Normag survolté et parfait en M. Loyal. Hugues Protat ouvre le bal avec son nouveau numéro où il campe un personnage rusé et farceur tout droit issu d’une comédie de Molière. Il nous offre une vision très personnelle du « Rêve de l’avare ». Une pluie d’étoile et d’or clôture de multiples apparitions de pièces et de billets.

La suédoise Malin Nilson entre ensuite en scène. Son atout numéro un est sans doute sa personnalité, doublée d’un don incroyable pour faire beaucoup avec peu. Entre ses mains, les anneaux chinois, les balles, les cordes virevoltent et arrivent à nous surprendre à chaque instant. On peut regretter un numéro un peu court et sans véritable final.

Le duo Bastrakov vient de Russie, et ça se voit ! L’esthétique, la musique, les chorégraphies et les accessoires : tout est délicieusement traditionnel et assumé. Différentes apparitions rythment l’ensemble du numéro (beignets, balalaïkas, fleurs). Les changements de costume et l’apparition finale des poupées gigognes géantes font un gros effet sur le public.

Le belge Marc Antoine enflamme littéralement le plateau avec son célèbre numéro de chandeliers et de colombes. C’est très rôdé, très précis et surtout, l’homme affiche un charisme et une assurance qui font plaisir à voir. Les apparitions de colombes produisent toujours beaucoup de réactions sur le public.

Hugues et Dorothée Protat présentent ensuite un tableau constitué de grandes illusions : « Le rêve de l’artiste ». Un superbe décor d’atelier de peinture occupe toute la scène. Le peintre se fait magicien et fait disparaître son modèle indiscipliné…Avant que s’opère une substitution finale des deux artistes, et une apparition de Hugues Protat au milieu du public !

            Juliana Chen clôture le programme. Attention les yeux : son numéro de manipulation est un plaisir pour tous, et une belle leçon pour les magiciens. Le début du numéro instaure une ambiance quasi mystique avec une séquence de changements de masque extrêmement visuelle, qui rappelle Jeff Mc Bride. La suite consiste en un enchainement d’apparitions de cartes avec des effets et des techniques qui lui sont bien propres. Les cartes se multiplient entre ses doigts, volent sur scène et dans la salle, une fontaine de cartes venue du haut de la scène finit par la submerger. Des artifices et un changement de costume en final marque la fin d’une prestation très enlevée. L’ensemble des magiciens du close up et ceux de scène viennent tous saluer. Ils sont tellement nombreux, que le salut s’opère en deux temps : les femmes d’abord, les hommes ensuite !

 

GALA DE CLOTURE DU 5 AVRIL A L’ESPACE CULTUREL DE FORGES-LES-EAUX

 

La magie sort du casino pour le dernier jour du Festival. L’ambiance magique gagne les spectateurs dès la file d’attente qui conduit à leur place : plusieurs artistes officient tous près d’eux dans les conditions de close up…. Ici aussi, il faut saluer cette belle initiative des organisateurs pour faire patienter le public…

Le spectacle commence alors sur scène. Les intermèdes seront principalement assurés par Hugues Protat dont l’énergie et un sens inné du déguisement lui permettent d’interpréter successivement un grand bébé râleur, un paysan déjanté, ou l’arrière petite fille de Robert Houdin. La magie et les éclats de rire sont à chaque fois au rendez-vous. François Normag et Ilva Scali vont aussi intervenir entre les numéros pour présenter une Malle des Indes en avant scène.

Le rideau de scène se soulève une première fois pour nous dévoiler l’univers d’Agnès, la plus jeune des magiciennes du Festival. Il y a un vrai effort dans l’écriture des effets et l’aspect du matériel utilisé. Tout a été pensé pour obéir à une symbolique autour du thème du vivant et du végétal (tige de fleur en canne volante, œuf en boule volante). Une lévitation de la jeune fille termine ce joli numéro.

Malin Nilson revient avec un autre numéro que celui présenté au casino. L’ambiance et les effets sont encore une fois très intimistes, (une boite à musique fournit l’accompagnement sonore) et de nombreuses jongleries rehaussent les effets magiques. Quelques charges sont un peu risquées, et les accessoires utilisés sont moins visuels que ceux de l’autre numéro.

Solveil présente ensuite son numéro « Clair de lune pour une fée ». Le public réserve un très beau succès à cette fée aux longs cheveux d’où naissent des colombes. Un gros travail sur le décor, le costume et la musique donne une touche vraiment personnelle à ce numéro. Le final avec la double production de colombes au milieu d’un déluge de bulles de savon est littéralement féérique.  Le duo Bastrakov rejoue son numéro.

Un émouvant hommage est alors rendu à Richard Ross dont deux extraits de numéros (montres et anneaux chinois) vont être projetés sur un écran géant. Véronique Ross, présente dans la salle spécialement pour l’occasion, commente les images qui sont autant applaudies par le public que les numéros joués sur scène !

 Vient ensuite Yogane et son numéro de magie générale (solo). Yogane a revu son entrée en scène. C’est une autre ambiance qui s’instaure, beaucoup plus sobre et intimiste jusqu’aux premiers accords de tango où la magicienne va se trouver emportée dans un enchainement d’effets de cannes, de roses, de cravates voyageuse… pour culminer en une superbe lévitation magnifiquement soulignée par une bande son qui prend aux tripes.

Un étonnant personnage entre alors en scène : Hayashi. Vêtu d’un habit issu des arts martiaux, il présente une spectaculaire expérience au cours de laquelle il va, les yeux bandés, trancher au sabre différents concombres tenus par Luce, victime consentante. Son numéro fait frissonner et sourire le public tant les expressions de Luce sont explicites ! Grand succès en tout cas, alors qu’Hayashi m’a confié que ce numéro a été boudé par le jury des derniers championnats  de magie d’Allemagne. On lui avait dit que sa prestation faisait penser à des jeux adultes de sado masochisme…

Juliana Chen clôt une nouvelle fois le gala, elle semble encore plus à l’aise qu’au casino, la taille de la scène lui permettant ici de donner plus d’amplitude à ses déplacements.

L’ensemble des artistes vient saluer pour le final, sous une pluie de confettis.

 Le rendez-vous est déjà pris pour la 23ème édition du Festival qui se déroulera du 18 au 28 mars 2010. Renseignements & réservations : 02 32 89 50 50.

 IMPRESSION GENERALE ET SYNTHESE

 Les organisateurs relèvent chaque année le défi de renouveler un plateau de grande envergure et de combler les attentes d’un public fidèle et donc exigeant. Le thème de cette année  « La magie au féminin » a offert au Festival des univers sensuels, chorégraphiés, inventifs et toujours très personnels. Parmi les numéros les plus remarqués, et remarquables, Il faut citer « Elles Duo », la création de Yogane et Solveil, deux artistes dont la complicité se conjugue avec le tango et la magie. La présence de la chinoise Juliana Chen est l’un des temps forts de la manifestation. (Cela fait plusieurs années que les organisateurs voulaient la faire venir). La grâce et la virtuosité opèrent dès les premières secondes d’une prestation très colorée et rythmée. Venue de Suède, Malin Nilson sait jouer de sa personnalité et de son charisme pour mêler habilement jonglerie et manipulations d’objets qu’on croyait connaître par cœur : anneaux chinois, cordes et boules. Les hommes ne sont pas en reste comme en témoigne la nouvelle création de Hugues Protat dont l’énergie communicative et un grand sens de la mise en scène insufflent une touche très originale à des manipulations de pièces en or et de billets de banque. La présence du belge Marc-Antoine électrise le public qui assiste à de somptueuses productions de chandeliers et de colombes.

 

****

 

« Les infatigables PROTAT/NORMAG ont encore une fois frappé fort : Ce festival ne ressemble a aucun autre (surtout pas à la pitoyable Colombe D’or) : C’est une semaine de délires, de générosité de joie de vivre. Les artistes s’entendent toujours à merveille, les shows durent des heures – surtout les dîners-spectacles avec close up en hors d’oeuvre – et personne s’ennuie. Tout cela ne serait pas possible sans l’énergie de nos deux protagonistes, épaulés par MIREDIEU et DOROTHEE. Deux surprises : Le numéro surprenant de YOGANE et DOROTHEE, plein d’énergie et d’humour et le talent en close up de ILVA SCALI qui est devenu mon prof en close up et qui a réussi de m’apprendre
un tour ! 

Une vie éternelle à cette manifestation printanière, optimiste et anti-crise ! »

Otto Wessely, forum du site VIRTUAL MAGIE, le 9 avril 2009.